contact@garona.fr05 61 15 80 80

Blog Expert

Construction maison individuelle étape par étape
18/02/2019 | Système constructif
BON A SAVOIR : Le Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI) prévoit plusieurs réunions de suivi de chantier imposées, pour lesquelles les factures d’échelonnement du paiement de la maison sont émises. Chaque appel de fonds...

BON A SAVOIR : Le Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI) prévoit plusieurs réunions de suivi de chantier imposées, pour lesquelles les factures d’échelonnement du paiement de la maison sont émises. Chaque appel de fonds intervient selon un calendrier défini par la loi, comme suit : 15 % à l’ouverture du chantier, 25 % à l’achèvement des fondations, 40 % après l’élévation des murs, 60 % à la mise hors d’eau, 75 % à la mise hors d’air et 95 % à l’achèvement des travaux d’équipement, de plomberie, de menuiserie et de chauffage. (Les 5 % restant sont payés lors de la réception des travaux). Ces réunions de chantier sont importantes. Elles vous permettent de vérifier le bon avancement des travaux et de vous assurer de la conformité du chantier avec ce qui était prévu au départ.

Le gros œuvre

Le terrassement et les fondations : Le terrassement consiste à niveler le terrain et à réaliser les tranchées afin de pouvoir mettre en place la connexion avec les réseaux d’eau, d’électricité, de gaz et de télécommunications. Ces travaux durent plus ou moins longtemps selon la nature de sol. Ils sont effectués plus facilement en période sèche et sont plus aisés lorsque le sol est compact.
Les fondations permettent à la maison d’être parfaitement stable sur le terrain. On utilise différentes techniques de fondation en fonction de la nature du sol, des matériaux et de la lourdeur de la construction.

L’assainissement : Cette partie du gros œuvre consiste à permettre l’évacuation des eaux usées (issues des toilettes, de la cuisine ou encore de la salle de bain). Ces eaux peuvent être traitées par la collectivité via les égouts ou individuellement grâce à une fosse septique. (cf. La gestion des eaux usées)

Le soubassement : Le soubassement représente la partie se trouvant entre les fondations et le rez-de-chaussée d’une maison. Il en existe différents types :
– Terre plein : c’est la solution la plus économique ; ici le sol de la maison repose directement sur les fondations.
– Sous-sol : le coût est plus élevé mais vous permet de bénéficier d’une surface habitable plus grande.
– Vide sanitaire : il permet de laisser un espace entre les fondations et le sol et protège très bien les constructions des infiltrations d’humidité.

Le plancher : Il s’agit du sol de l’habitation. Il supportera les charges de chaque étage de la construction. Il en existe deux sortes :
– Le plancher bas, construit sur les fondations de la maison.
– Les planchers intermédiaires qui sont portés par une structure portés par une d’une dalle de béton coulée ou un système de poutrelles.

La construction des murs : L’élévation des murs permet à la maison de prendre forme. On réserve l’emplacement pour les différentes ouvertures (portes et fenêtres) au fur et à mesure de la construction. Les murs peuvent être construits à partir de matériaux différents : en pierre, en brique, en parpaing ou encore en bois.

La charpente et la toiture : La charpente permet de supporter le poids de la toiture et doit résister aux éventuelles charges supplémentaires en cas d’intempéries (pluie, verglas, neige). Il existe trois types de charpente : la charpente traditionnelle, la charpente industrielle (ou à fermette) et la charpente pour toit plat.
Une fois la charpente terminée, on pose la toiture qui peut être de différente nature en fonction du plan local d’urbanisme, des régions ou de son utilité. On peut aussi, par exemple, envisager des toits végétalisés ou des toitures solaires composées de panneaux thermiques ou photovoltaïques.
Une fois cette étape effectuée, la maison est considérée comme hors d’eau.
Les menuiseries : La pose des menuiseries (fenêtres, portes-fenêtres et portes) permet de mettre la maison hors d’air. (cf. Les menuiseries extérieures). Cette étape annonce généralement la fin du gros œuvre et le début du second œuvre visant à rendre la maison habitable.

Le second œuvre

Les équipements : L’électricien et le plombier interviennent afin de mettre en place les différents équipements indispensables au bon fonctionnement de votre installation d’eau et d’électricité. La pose des différents systèmes de ventilation permet de toujours conserver un air sain dans la maison et participe à la réduction de l’humidité de l’habitation. (cf. Les raccordements)

L’isolation : L’isolation thermique et phonique vous permettra de vivre en toute tranquillité dans votre maison. Le choix du type d’isolation aura également un impact sur vos dépenses liées à la température de votre maison. Plus une maison est bien isolée, moins le coût en chauffage ou en climatisation sera élevé. Et vous pourrez ainsi bénéficier d’une température régulée tout au long de l’année.

Le cloisonnement et les revêtements : Le cloisonnement intérieur de votre maison permettra la construction des différentes pièces et se fera idéalement avec des matériaux adaptés aux usages des pièces concernées. Par exemple, le matériau des cloisons de la salle de bain doit être résistant à l’eau (cf. Les cloisons placo).
Sont également installées les menuiseries intérieures composées des portes mais aussi des plinthes. La pose de différents revêtements sur le sol et sur les murs intérieurs signe la fin proche des travaux de second œuvre.

La remise des clés

Le moment de la remise des clés vous permet de bien vérifier que tous les travaux commandés ont été menés à bien. En cas de non-conformité, vous pourrez le signaler dans le procès-verbal de réception. Si tout est en ordre et que vous acceptez votre maison telle quelle, il vous restera 8 jours afin de payer les 5 % restants. Même après la signature et la remise des clés, il vous restera 8 jours afin de signaler une réserve concernant les travaux.
On vous remet une deuxième attestation RT 2012 afin de prouver que votre construction finie respecte ces normes, ainsi que la déclaration attestant de l’achèvement et de la conformité des travaux (DAACT), obligatoire afin de notifier à la mairie la fin de vos travaux.

Les finitions : Une fois chez vous, les finitions restent à votre charge et vous permettent de personnaliser et décorer votre intérieur comme bon vous semble. Vous serez généralement amené à effectuer certains travaux non pris en charge par le constructeur (cf. Les Travaux réservés).

1 Commentaire(s)

  • Capitaine
    Photo de l'auteur du commentaire au ratio 1:1

    Certaines étapes doivent être réfléchies en amont, comme le fait d’alimenter la maison au gaz ou à l’électricité. Ce sont des comparaisons qu’ils faut faire avant de se lancer dans le second oeuvre, à l’aide de comparateur.

    Le 02/05/2019 à 15 h 23
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous désirez rester informés ?

N'attendez plus pour vous inscrire à notre newsletter !
Inscription newsletter