contact@garona.fr05 61 15 80 80

Blog Expert

Faire appel à un courtier en prêt immobilier
11/06/2019 | S'informer
Aux yeux des banques, le courtier en prêt immobilier est considéré comme un apporteur d’affaires, de par les nombreux clients qu’il rapporte et les prêts qu’il permet aux banques de générer. Celui-ci négocie directement avec les...

Aux yeux des banques, le courtier en prêt immobilier est considéré comme un apporteur d’affaires, de par les nombreux clients qu’il rapporte et les prêts qu’il permet aux banques de générer.
Celui-ci négocie directement avec les organismes prêteurs des taux et des conditions de crédit qui seront plus intéressants que si l’emprunteur rencontre directement la banque sans solliciter un expert du courtage.
Son travail consiste donc à faire gagner du temps à l’emprunteur et à la banque, mais également de lui obtenir la meilleure offre de prêt selon sa capacité d’emprunt et ainsi de réaliser des économies pour toute la durée du crédit.
On estime en moyenne entre 0,2 % et 0,6 % les économies qu’un emprunteur peut faire sur son taux de crédit.

Tendance du marché des crédits immobiliers

La baisse et la stagnation des taux des crédits immobiliers engendrent une hausse de leur demande et le recours aux courtiers en prêts immobiliers n’échappe pas à la tendance. Près de 4 Français sur 10 font appel à des courtiers pour leurs compétences en négociation.
Leur nom revient inévitablement au détour des discussions entre particuliers désireux d’investir dans l’immobilier. Parmi les enseignes les plus connues, on peut citer Cafpi, Meilleurtaux.com, Empruntis, VousFinancer, Credixia ou encore Immoprêt. C’est donc par eux que vous serez peut-être amené à passer pour essayer d’obtenir les meilleures conditions financières pour votre prêt immobilier.
Comment fonctionnent ces professionnels, quels sont les frais et les démarches ? On vous aide à y voir plus clair.

Credit-immobilier

Définition

Un courtier en crédit immobilier est un Intermédiaire en Opérations de Banque et en Services de Paiement (IOBSP). Ces opérations relèvent du prêt immobilier entre un organisme de financement et un emprunteur, ou bien un professionnel qui recherche le financement d’un bien immobilier.
L’avantage principal de faire appel à lui est la possibilité d’obtenir un taux et des conditions les plus intéressants possible pour son projet d’achat.

Le travail avec les différentes banques

Les courtiers en prêts immobiliers (qu’ils soient en ligne ou en agences physiques) mettent en place des accords commerciaux avec plusieurs banques pour leur ramener le plus de clients, contre des commissions.
Les banques leur font confiance pour leur habilité et leur expertise, il s’agit donc d’un accord gagnant/gagnant.
La convention signée entre la banque et le courtier stipule :
– les opérations que le courtier doit réaliser pour la banque,
– les commissions rémunératrices que la banque doit verser au courtier,
– l’envoi des mises à jour continuelles des taux applicables des banques aux courtiers.

La prise de contact avec un courtier

Si vous envisagez de souscrire un crédit immobilier, deux possibilités s’offrent à vous : soit vous prenez directement contact avec un courtier afin d’obtenir les meilleures conditions financières pour votre crédit, soit vous allez voir votre banquier et/ou d’autres banques. Vous aurez ainsi une idée des taux de crédit et d’assurance pratiqués pour choisir la meilleure offre. Entrer en contact avec un courtier est relativement simple, surtout dans le cas d’un courtier en ligne.

À savoir : si vous contactez un courtier après avoir sollicité votre banque dont vous avez jugé l’offre insatisfaisante, il ne pourra plus traiter avec elle. Vous ne pourrez donc pas savoir quelles économies vous auriez pu réaliser avec elle en faisant appel à un courtier. Évitez de mettre les courtiers en concurrence : ils démarchent les mêmes banques et les mêmes agences.

credit-immobilier

L’élaboration du plan de financement

Les banques et organismes de prêt fournissent régulièrement aux courtiers des barèmes ou grilles de taux applicables en fonction de la durée d’emprunt et du profil de l’emprunteur (niveau de revenu, taux d’endettement, âge…). Lors du montage du dossier avec ce dernier, le courtier s’appuie sur ces grilles pour étudier sa situation financière et calculer un «score emprunteur» et donc la capacité d’emprunt. Il peut ensuite établir un mandat avec l’emprunteur et monter un dossier de financement pour démarcher les différents établissements financiers et négocier les différentes conditions de financement comme :
– les taux immobiliers actuels,
– les frais annexes,
– les modalités de domiciliation de revenus
– le montant de l’indemnité en cas de remboursement anticipé.
Il revient ensuite vers l’emprunteur avec une ou plusieurs offres détaillées.

Le courtier aide à monter le dossier, en récupérant notamment tous les justificatifs, négocie les conditions et l’obtention des offres de prêt et d’assurance et peut également accompagner l’emprunteur pour le rendez-vous à la banque, voire pour la signature chez le notaire. Si le dossier de l’emprunteur ne présente aucun risques, alors la demande de prêt sera tout logiquement acceptée. Dans le cas contraire, si le dossier présente quelques risques comme :
– une absence d’apport personnel,
– une situation professionnelle instable,
– des découverts important
– peu ou pas d’épargne,
alors la banque peut demander de régler ces éléments bloquants afin de consolider le dossier et obtenir la meilleure offre de prêt.

Les courtiers en ligne fonctionnent différemment, ils préfèrent généralement négocier un plan de financement en misant sur un nombre élevé de dossiers qu’ils peuvent apporter aux organismes prêteurs. La logique étant : plus le courtier apporte de clients aux banques, plus les conditions seront intéressantes pour ses clients. Ces courtiers 2.0 proposent en principe plus d’offres de prêts que leurs homologues avec pignon sur rue mais le suivi n’est pas le même, une fois que l’emprunteur a choisi l’offre qui lui plaît, ce dernier traite ensuite directement avec la banque concernée et les autres négociations lui reviennent. L’accompagnement se fait uniquement par Internet, le courtier on-line ne monte pas le dossier et ne se rend pas aux divers rendez-vous, un suivi se fait néanmoins à chaque étape jusqu’au déblocage des fonds. De ce fait, leurs prestations sont le plus souvent moins coûteuses que les courtiers traditionnels.

Quels frais ?

En passant par les services d’un courtier, vous pouvez avoir des frais de courtage ou honoraires à régler, mais ceux-ci peuvent se substituer aux frais de dossier de la banque. Dans le cas où celle-ci impose des frais de dossier, ils peuvent être diminués des frais de courtage, qui représentent en moyenne 0,8 % du montant emprunté. Chez certains courtiers en ligne, les frais de courtage peuvent même être gratuits. Sachez tout de même que ces frais sont la plupart du temps largement négociables !

 


Ces articles peuvent vous intéresser :  Assurance de prêt immobilier  –  Immobilier & Finances  –  Plan Logement  –  Prêt Action Logement

0 Commentaire(s)

    Aucun commentaire n'a été posté pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous désirez rester informés ?

N'attendez plus pour vous inscrire à notre newsletter !
Inscription newsletter