contact@garona.fr05 61 15 80 80

Blog Expert

Entretien de la cheminée & Obligations
04/01/2019 | Guide de la maison, S'informer
Procéder au ramonage de tous vos conduits de cheminée, de poêle ou de chaudière est une obligation légale. L’intervention, faite par un professionnel qualifié, doit se concrétiser par un Certificat de ramonage. Mais pour qu’une...

Procéder au ramonage de tous vos conduits de cheminée, de poêle ou de chaudière est une obligation légale.
L’intervention, faite par un professionnel qualifié, doit se concrétiser par un Certificat de ramonage.
Mais pour qu’une cheminée fonctionne correctement, le ramonage ne suffit pas ! L’entretien d’une cheminée passe également par le nettoyage complet de celle-ci, du foyer aux plaques de fonte, en passant par le manteau et la vitre. Petits conseils pour un nettoyage efficace, qui en plus de garantir le fonctionnement de votre cheminée, augmentera sa durée de vie.

Le ramonage régulier d’une cheminée permet principalement de prévenir les risques d’intoxication au monoxyde de carbone ou d’incendie du conduit de cheminée.
Le ramonage d’une cheminée est obligatoire. Des sanctions sont possibles si la réglementation n’est pas respectée.

ramonage-cheminee

> Ramonage obligatoire

Le ramonage est une opération permettant d’éliminer les suies et les dépôts du conduit d’une cheminée via le nettoyage de sa paroi intérieure. Il doit être effectué par un professionnel. La durée de l’intervention est généralement d’une vingtaine de minutes. Elle varie toutefois en fonction de la taille de l’installation.

– Obligations :
La réglementation applicable au ramonage des cheminées est fixée au niveau local par le biais d’un arrêté préfectoral ou municipal. Ces règles figurent dans le règlement sanitaire départemental de la commune où vous habitez et sont consultables en mairie. Ce document prévoit au minimum un ramonage une fois par an. Mais en pratique, la réglementation locale impose le plus souvent un ramonage deux fois par an, dont une fois pendant la période de chauffe.
Si les règles peuvent changer d’une commune à l’autre, le règlement sanitaire départemental type prévoit une obligation de ramonage deux fois par an. Une obligation ramenée à une fois par an en cas de recours à un combustible gazeux (concerne également l’obligation d’entretien des chaudières).

– Locataire ou Propriétaire :
Le ramonage est accompli par le syndic pour les conduits collectifs, et par l’occupant pour les conduits individuels. En cas de location, c’est donc le locataire du logement qui doit faire effectuer le ramonage (comme pour l’obligation d’entretien de la chaudière).

– Amende :
Le fait de ne pas respecter les obligations imposées par la réglementation expose au paiement d’une amende forfaitaire dont le montant peut atteindre 450 euros.

– Certificat & Assurance :
Une fois effectué, le ramoneur doit remettre un certificat de ramonage à l’occupant ou au propriétaire. Ce document attestant que le ramonage a bien été effectué, doit être gardé précieusement jusqu’au prochain ramonage.
Le certificat de ramonage pourra notamment vous être utile vis-à-vis de votre assureur en cas de sinistre dû à un incendie dans votre habitation. Il permettra de prouver que vous avez bien respecté votre obligation d’entretien en cas d’incendie ou de dégagement de monoxyde de carbone lié à votre cheminée.

l-entretien-d-une-cheminee

> Le nettoyage d’une cheminée

Pour un nettoyage dans les règles de l’art, on commence par le nettoyage du foyer ou de l’insert de la cheminée. Pour ce faire :
• On enlève les cendres, la suie et les résidus avec un aspirateur ou une balayette, pour qu’il ne reste aucune poussière.
• On prépare ensuite un mélange eau chaude/détergent (type lessive St Marc), dans lequel on va tremper une brosse dure, puis frotter les parois jusqu’à ce que le foyer soit propre.
A noter : pour un entretien 100% écologique, on peut remplacer le détergent par du vinaigre blanc.
• On rince à l’eau claire et on essuie avec de l’essuie-tout ou un torchon propre.

Il ne faut pas non plus négliger l’entretien des plaques en fonte, qui se fait en 3 étapes :
1. On enlève la rouille à l’aide d’un tampon abrasif.
2. On verse de l’huile de cuisine sur la plaque, et on laisse agir 48h.
3. Pour lui redonner de l’éclat, on passe un chiffon enduit d’huile de vaseline.

Pour bien entretenir sa cheminée, il faut également s’occuper de l’extérieur, en nettoyant le manteau. Pour éviter un manteau tout noirci, on peut utiliser une technique toute simple : on mélange de l’eau à du bicarbonate de soude (voire des cristaux de soude si le manteau est bien encrassé), et on frotte vigoureusement à l’aide d’une brosse dure.
Si le manteau est très encrassé, on dilue quelques gouttes d’acide chlorhydrique dans de l’eau, en n’oubliant pas de bien se protéger le visage et les mains.

Pour désencrasser un manteau de cheminée, il existe aussi des techniques spécifiques, qui varient en fonction de la matière de la cheminée :
• En pierre. Pour un décrassage en profondeur, on va d’abord passer un coup de javel, puis laisser poser quelques heures un mélange d’eau bouillie, de savon noir et d’ammoniaque, avant de frotter au savon et rincer à l’eau froide.
• En brique. Pour redonner de l’éclat à un manteau en brique, rien de tel que de l’huile de lin.
• En marbre. Pour le marbre, on va utiliser une fine laine d’acier, trempée dans de l’eau savonneuse.

Et pour un nettoyage complet, on finit toujours par la pose d’une cire incolore avec un chiffon doux afin de protéger des salissures.

LE PETIT CONSEIL : pensez à vérifier l’état de votre conduit à l’aide d’une lampe torche !

Nettoyage et vidage de la cheminée
Pour éviter que la cheminée ne s’encrasse trop ou trop vite, voici 3 règles d’or à respecter :

1. On fait attention aux bois utilisés pour allumer la cheminée : on évite les bois résineux, le contreplaqué, l’aggloméré ou le bois peint. On fuit comme la peste le bois humide, réputé pour encrasser rapidement les conduits.

2. On ne jette jamais de carton ondulé ni d’ordures ménagères dans une cheminée !

3. En plus de nettoyer la vitre de notre cheminée, on s’assure que le joint est toujours en bon état.

0 Commentaire(s)

    Aucun commentaire n'a été posté pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous désirez rester informés ?

N'attendez plus pour vous inscrire à notre newsletter !
Inscription newsletter